Voici le seul résultat

 Né en 1935 à Athènes, Alekos Fassianos est un peintre grec. Ancien étudiant des Beaux-Arts d’Athènes, l’artiste poursuit ses études à Paris grâce à l’obtention d’une bourse du gouvernement français de 1960 à 1963. Son retour dans sa ville natale est écourté par la dictature de 1967. Paris favorise son entrée dans le cercle des figures de la scène culturelle de l’époque de 1960 à 1963. Louis Aragon analyse ses œuvres, et l’ancien directeur de la villa Médicis, Jean-Marie Drot se penche sur son travail lors d’un ouvrage « La volupté mythologique ». Il se consacre à la lithographie lors de son arrivée à Paris. Ses œuvres s’apparentent à des contes en empruntant des motifs à la mythologie et à notre monde moderne. Ses contes convergent autour de la thématique de la méditerranée sur des teintes ocres et bleutées. Le critique Gérard Xuriguera souligne : « ses Vénus opulentes, baignées par le soleil méditerranéen, nous parlent de son pays, de la désinvolture attendrissante d’une existence pacifique et joyeuse qui s’évade dans le merveilleux ». 1966 signe sa première prospérité lors d’une exposition à la Galerie Facchetti à New York. De là, s’enchaînent les expositions, notamment à New York, Tokyo, Stockholm, et surtout à Paris et lors de biennales (Venise, São Paulo).

Verrerie et poterie

Daum, FASSIANO, Tirage 114/200

Prix : contactez-nous.